Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Du sport ou du cochon

Le sport entre les lignes et à l'ancienne

Poulidor visage souriant de la France des Trente Glorieuses

Raymond Poulidor, qui vient de disparaître, restera l'une des icônes françaises des Trente Glorieuses. A l'égal d'un Marcel Cerdan, l'éternel second du Tour de France, au palmarès néanmoins bien rempli, est aujourd'hui encore l'un des champions les plus populaires du sport français. Hommage à travers deux reportages, tirés des archives de l'Ina, consacrés du temps de sa splendeur à "Poupou", que ses déboires avec le maillot jaunes ont autant que ses victoires contribué à rendre attachant.

#poulidor #poupou #raymondpoulidor #cyclisme #histoire du cyclisme

Poulidor visage souriant de la France des Trente Glorieuses

Il y a quarante cinq ans, Raymond Poulidor donnait un récital sur les routes du Tour de France. Sa victoire d'étape et son arrivée en solitaire au Plat d'Adet récompensent l'excellente forme dont le près de quarantenaire - il a alors 38 ans… - fait preuve en montagne depuis le début de la Grande Boucle. Ce jour-là, Eddy Merckx est dépassé, mais c'est tout de même le Cannibal qui aura le dernier mot à Paris, Poupou se contentant une fois de plus de la seconde place au classement général. Eternel Poulidor !

 

Daté de juillet 1967, ce reportage de "Cinq colonne à la Une", nous permet de suivre Raymond Poulidor lors d'une ascension de reconnaissance du Tourmalet et de recueillir ses impressions, alors même qu'il gravit le redoutable col pyrénéen.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article